La responsable de la Fondation-Peter-Hesse à Haïti, Directrice Montessori Carol Guy-James-Barratt nous informe de Liancourt, Haïti, en Décembre 2014:
Des doutes et de la joie !

Il y a des moments en Haïti où j'ai l'impression que je pourrais complètement baisser les bras. Des moments où je me demande si je fais une réelle différence. La route entre Port-au-Prince et Liancourt porte les traces de tout ce qui va mal. Des ordures se trouvent sur les bords de la route, l'odeur de l'huile chaude et les feux de charbon se répandent dans l'air, alors que les vendeurs aux abords de la route continuent d'utiliser le bois ou le charbon pour la préparation des aliments, ajoutant davantage à la déforestation par la coupe d'arbres comme combustibles.

Roulant en zigzaguant pour me faufiler dans l'imposante circulation indisciplinée, je suis heureux d'avoir une auto avec air conditionné, m'évitant de respirer la fumée noire des pots d'échappement émise par la plupart des voitures et je ne peux m'empêcher de remarquer la quantité d'enfants dans les rues, occupés à quelques travaux comme de transporter des seaux d'eau, laver des autos, faire de la vente, ou simplement de mendier. Je me sens dépassé.

Trois heures plus tard, j'arrive au Centre Montessori d'Haïti et mon désespoir commence à s'apaiser alors que j'entre dans un environnement tout à fait différent. Je dois rencontrer le personnel. Nous planifions le programme de l'école pour l'année, et par la suite, la conversation se pose sur le séisme et les obstacles à la construction du centre. L'un des enseignants discute de la croissance des arbres que nous avons plantés. " Prenons une photo. " Elle se tient près des citrus et je prends la photo. Ma frustration diminue un peu plus.


Citrus trees in May 2013

Citrus trees in November 2014

Le matin suivant, je me réveille alors que les étudiants et les enseignants arrosent les plants. Je pousse un soupir de soulagement, sachant que ces pratiques écologiques seraient passées aux enfants auxquels ils enseignent.



Plus tard en journée, je me rends aux Gonaïves pour visiter deux nouvelles écoles qui ont ouvert leurs portes en octobre 2014. Je vois des enfants travailler et me sentant humble, je pense, " Ces petits sont comme des arbres. Il faudra du temps, mais on verra éventuellement les résultats. " Je me souviens que cette année seulement, nous avons ajouté 103 nouveaux enfants au programme. J'imagine que nous ne pouvons résoudre tous les problèmes, mais nous pouvons aider à faire une différence dans la vie de plusieurs.




Trente et une étudiante participent en ce moment dans leur entrainement au CENTRE MONTESSORI D'HAITI. Nous sommes fiers de chaque nouvelle institutrice, car ceci représentera une meilleure chance pour une bonne éducation de base et une meilleure chance pour la vie des enfants d'Haiti


Nouvelles classes maternelles MONTESSORI à Gonaives, Haiti, pour 103 enfants.

Carol Guy-James Barratt nous informe de Haïti :
J'ai eu la joie le 19 Septembre de pouvoir visiter et aider a démarrer deux nouvelles écoles maternelles à Gonaïves, Haiti. Ils vont donner une chance pour leur vie à 103 nouvelles enfants d'Haiti avec la méthode Montessori. Cette une nouvelle victoire en réalisant les buts de notre Fondation-Peter-Hesse car les institutrices des deux écoles, formés par nous au CENTRE MONTESSORI D'HAITI à Liancourt, ont trouvés un emploi important dans l'éducation des enfants de leur patrie Haïti.


Atelier d'été à Liancourt, Haiti

15 institutrices Montessori se sont réunis au CENTRE MONTESSORI D'HAITI avec Carol et une volontaire Américaine pour fabriquer du matériel didactique pour l'ensaignement de la langue Francaise dans leurs écoles maternelles Montessori.


Étudiant(e)s de la formation Montessori 2013-2014 au CENTRE MONTESSORI D'HAITI

- en fête avec leurs familles le 2 Aout 2014 à Liancourt, Haïti - avant de retourner dans leurs villes et villages. Dans des écoles Montessori existantes grandissantes et dans des nouvelles initiatives préscolaires environs 400 enfants d'Haiti en plus auront donc une chance pour leur début d'un apprentissage pour la vie entière par la méthode Montessori, enseignée par les nouvelles enseignant(e)s.


Carol de retour au CENTRE MONTESSORI D'HAITI en Avril 2014.

Début improvisé de l'introduction du matériel didactique mathématique pour l'école Montessori primaire. Cette extension dla formation d'ensaignantes Montessori est supportée par une Montessorienne américaine comme volontaire. Carol avait emporté elle-même le matériel pour l'ensaignement des mathématiques dans des valises. Le matériel était acheté par nous en Hollande et livré a Carol à Washington, DC.


775 enfants pourront profiter encore cette année d'une meilleure formation.

31 enseignantes ont été formées à Liancourt depuis l'ouverture du centre le 7 Décembre 2012. Ils ont d'abord suivi le cours de base qui mène a un certificat. Le Montessori suivra. Les enseignantes viennent de Gonaives, Leogane, Kenskoff, Tabarre et Marchand Dessalines. En September ils vont retourner dans leurs villes. 775 enfants pourront donc déjà profiter d'une éducation améliorée.

Il reste a accomplir des finissions dans le centre. Deux des quatre dortoirs sont déjà habitable. Dans les deux autres les intérieurs restent a faire, ainsi que les toilettes. L'électricité n'est pas encore installé dans les bureaux et dans la grande "cantine" qui sert aussi comme salle d'activités divers.

Premier dortoir fini ainsi que salle de travail Montessori au CENTRE MONTESSORI D'HAITI

Carol nous informe de notre CENTRE MONTESSORI D'HAITI - May 2013:

Je suis enthousiasmé de ce qui se produire de la terre sans produits chimiques mais seulement avec de l'eau et du soleil ! Nous avons récolté nos premières tomates et des bananes d'un vieux bananier qui s'est réveillé. La majorité des plantes ont été plantées en janvier et ont déjà atteint l'hauteur de nos hanches. Notre nouveau arbre "Soursop" (fruit exotique qui donne un jus de merveille) surpasse avec ses 8 pieds toutes les autres.


Milca et Carol enthousiasmé de notre première tomate.

Heliane et Mirca avec des nouvelles plantes de citrons.


Ce bananier à été planté en 2012. Il produit les premiers fruits maintenant.

Carol avec arbre fruitier "soursop" qui dépasse toutes les autres.



ENGAGEMENT GLOBAL au service de l'Éducation pour Tous (EfA) centré sur les enfants. – Une information pour nos amis et contacts de langue Française:

La Fondation-Peter-Hesse rejoint l'Association Montessori Internationale (AMI) dans l’esprit des Educateurs sans Frontières (EsF) de l’AMI.

Le 8 Février 2013, les autorités allemandes statuant sur les fondations ont approuvée officiellement les altérations finales de la Fondation-Peter-Hesse, faisant de cette fondation, créée par l’industriel allemand Peter Hesse le 7 Décembre 1983, une organisation orientée vers l’avenir, afin qu’elle continue à donner une chance aux enfants dans "un seul monde en diversité" – en développant, en supportant l’enseignement pour tous centré sur l’enfant.

Depuis plusieurs années, la Fondation-Peter-Hesse, créée en tant que structure légale indépendante allemande – née au départ pour "aider les personnes en difficulté dans les pays en voie de développement – préférablement à travers l’aide à l’auto-assistance" – avait commencé à modifier ses statuts officiels afin d’assurer sa pérennité après la disparition de son fondateur. Le mot clé permettant de statuer sur une telle organisation indépendante est son but officiel. Voici la nouvelle version approuvé – élargie mais aussi concentrée: La raison d'être de la Fondation-Peter-Hesse est de participer dans UN seul monde en diversité qui sera juste, paisible et apprenant – spécialement offrant une éducation aux enfants, qui est centrée sur l'enfant, commence tôt et qui facilite un apprentissage pendant toute la vie.

Ceci permet à la Fondation de s’ajuster aux réalités de son engagement bénévole après 30 ans de succès dans un contexte social et politique difficile, comme en Haïti. Ce dernier ajustement des statuts a également permis d'encourager l’intégration de deux fonctions officielles de l’Association Montessori Internationale dans la structure légale et officielle de la Fondation-Peter-Hesse en Allemagne. Une coopération fructueuse et amicale s’est déjà développée entre le conseil de présidence de l’AMI, le Président André Roberfroid et son Directeur Exécutif Lynne Lawrence – dans l’esprit des Educateurs Sans Frontières (ESF) de l’AMI - permettant à des populations en difficulté au sein de notre village global de connaître la philosophie et la pédagogie de Maria Montessori. La branche haïtienne de la Fondation-Peter-Hesse, reconnue officiellement en tant que Organisation Non Gouvernementale (ONG) haïtienne depuis le 17 Novembre 1988 (Moniteur du 12 Octobre 1989), avait déjà formé plus que 800 haïtiens en tant qu’enseignants Montessori pour les enfants en âge préscolaire (2,5 à 5 ans – "maternelle" en France) et avait contribué à ouvrir des écoles Montessori sur tout le territoire haïtien depuis 1986. Cet engagement a été mené à bien avec un succès non démenti depuis le début à Haïti – et depuis quelques années également en Afrique – par la Directrice de Montessori Carol Guy-James Barratt de Trinidad, responsable de la structure et des engagements de la Fondation-Peter-Hesse en Haiti – centremontessoridhaiti@ymail.com .

Depuis Avril 2013, le Président et le Directeur Exécutif de l’AMI sont formellement intégrés dans le comité présidentiel de la Fondation-Peter-Hesse en Allemagne. Atteignant désormais le nombre limite de 5, le comité présidentiel comprend également Dr. Hans-Joachim Preuss en tant que Vice Président, Dr. méd. Sabine Uhlen comme membre et le fondateur comme Président. Tant que Peter Hesse est vivant et en possession de toutes ses facultés, il reste entièrement responsable de la Fondation indépendante. Depuis récemment la structure bureautique allemande est intégrée dans une structure des Fondations-Schmitz (Schmitz-Stiftungen), un groupe de fondations allemandes et suisses siégeant à Düsseldorf, en Allemagne, nouveau creuset de diverses fondations.

Peter Hesse – Fondation-Peter-Hesse – Allemagne + Haïti – www.solidarity.org

En deuxième résidence personnelle, Peter Hesse et son épouse Isa résident partiellement en France: 22 Rue des Tournelles, 75004 Paris – Tel. (sans répondeur) 01-44-61-44-07 –p.hesse@solidarity.org

Février 2013 - Carol nous informe de Liancourt, Haiti

Comme prévu, la formation de nouvelles institutrices maternelles Montessori a recommencé dans le nouveau CENTRE MONTESSORI D'HAITI à Liancourt, Haiti - d'abord pour des étudiantes non-résidentielles dans le centre. Les quatre dortoirs pour 10 étudiantes dans chaque maison ne sont pas encore proprement habitable car de la poussière de l'environnement peut pénétrer par l'espace entre les toitures et les murs. Nous sommes en train de réparer ceci - mais il nous faut encore des moyens supplémentaires pour y arriver.
Entretemps une spécialiste de l'environnement, Jane Wynne, enseigne nos étudiantes dans des moyens de protéger la nature - voir photos ce dessous.




Photos de l'inauguration du nouveau CENTRE MONTESSORI D'HAITI À Liancourt; Haiti, le 7 Décembre 2012.


Finalement – après 3 ans – c'est quand-même devenu possible!

L'inauguration du nouveau centre de formation d'institutrices Montessori aura lieu le 7 Decembre 2012.

Dès Janvier 40 étudiantes commenceront leurs études d'un an en résidence au centre ainsi qu'une vingtaine venant des environs.
Dans les longues vacances d'été en Haiti le centre peut être très util pour des réunions des organisations travaillant en Haïti. Cela va cofinancer les frais quotidiens du centre.
Peter Hesse – p.hesse@solidarity.org – 26 Novembre 2012


Toitures pour les Enseignantes

Trois volontaires du Centre de formation professionnelle à Kempen en Allemagne viennent de coopérer avec des Haïtiens pour accomplir deux des huit toitures sur le site du nouveau centre de formation d'institutrices à Liancourt, Haïti (voir photo). Une grande toiture reste à faire ainsi qu'un petit bâtiment entier pour l'administration du centre et des fournitures diverses. Un grand container avec tout l'ameublement de base pour 40 étudiantes résidentielles au centre est en route depuis l'Allemagne pour Haïti et doit y arriver en Aout de cette année.
Une douzaine de volontaires vont retourner sur le site en Haïti une dernière fois en Septembre/Octobre 2012 pour accomplir ce qui reste à construire en partenariat avec les Haïtiens du lieu. Nous espérons de pouvoir inaugurer le CENTRE MONTESSOR D'HAITI lors du 28eme anniversaire de la création de la Fondation-Peter-Hesse, le 7 Décembre 2012.
En Janvier 2013 nous espérons de pouvoir recommencer avec la formation intense de futures institutrices Montessori avec une quarantaine d'étudiantes vivant dans ce centre ainsi qu'une vingtaine d'étudiantes venant de la région sans y dormir.
Depuis le séisme du Janvier 2010 un relativement grand nombre d'écoles ont été réparé ou construit – mais sans enseignants une école est seulement un bâtiment.

Reconstructions après le séisme


Des murs sont accomplis.

De nouveau des jeunes apprentis volontaires du "Berufskolleg Kempen" (école pratique) ont continué leurs travaux de construction à Liancourt, Haïti. Pendant les vacances de Pâques de cette année 2011 ils avaient construit les fondations de 9 maisons. Du 13 au 31 Octobre un deuxième groupe allemand vient d'accomplir les murs de 8 bâtiments, surtout des 4 dortoirs.

Maintenant nous espérons pouvoir financer les toitures avec le support d'un troisième groupe de jeunes volontaires pendant leurs vacances de Pâques en 2012. Rotary nous a promis de creuser un puits d'eau. Il faut maintenant acquérir des fonds pour emménager les bâtiments d'une façon simple et surtout pour obtenir de l'énergie solaire. Nous espérons finalement pouvoir recommencer avec la formation de nouvelles enseignantes Montessori en automne 2012.

Peter Hesse, Début Novembre 2011


En Haiti les travaux pour la construction du centre de formation pour institutrices Montessori continuent avec la mise en place du système d'hygiène et la recherche d'eau de fond. En Allemagne les volontaires se préparent pout leur deuxième voyage en Haiti en Octobre pendant leurs vacances scolaires. De nouveau, la ville Allemande de Kempen à ramassé les frais de voyage pour ce groupe d'étudiants en bâtiment.
Peter Hesse, 24 Aout, 2011


La formation des institutrices Montessori recommence - Juillet 2011.

22 jeunes Haïtiennes viennent de reprendre leur formation d'institutrice pour enfants de section maternelle à l'école Montessori de Liancourt,'Haiti. Cette formation se déroulera tous les jours durant la période des vacances estivales et se poursuivra tous les après midi à partir de Septembre 2011 en dehors des périodes d'accueil des enfants.
Entretemps, la construction du Centre Montessori d'Haiti se poursuit avec les efforts nécessaires et grâce aux volontaires de Kempen (Allemagne) qui ont érigés en Avril 2011 les bases en béton de notre centre. Nous nous réjouissons de les recevoir de nouveau en Octobre 2011 à Haiti pour mettre en œuvre notre "plan B" de la construction avec le matériel disponible sur place..

Depuis le séisme en janvier 2010 des milliers de dollars ont été dépensé pour la reconstruction de quelques maisons, y-compris des écoles. Pourtant peu d'argent a été destiné à l'améliorisation des aptitudes des enseignants, pourtant élément essentiel pour une réussite des écoles. Nous pensons qu'une reconstruction des écoles doit absolument inclure une amélioration de la qualité de l'éducation. Pour ceci nous poursuivons nos efforts.


Volontaires Allemands et Haitiens sur le terrain du nouveau centre d'entrainement d'Institutrices Montessori à Liancourt, Haïti, pendant les vacances de Pâques.

autres Image


Film de 9,5 minutes en Francais:
Haiti - 6 semaines après le séisme - maintenant après un an:


Le futur centre de formation d’institutrices Montessori à Liancourt, Haiti


Fabrication du matériel didactique qui était détruit dans le séisme.

65 % du matériel culturel, spécialement pour l'enseignement de la langue, est fabriqué en Haïti même d'une façon simple. Le 23, 27 et 29 octobre Carol organisait un atelier pour remplacer ce matériel détruit dans le séisme. En même temps les préparations pour la reconstruction du centre de formation ont été poursuivies en Haïti.


Carol nous informe de Haiti – le 30 Septembre 2010:


Remise de matériel Montessori à l'institutrice Tamar dans son école à Léogane pour faciliter le départ de la nouvelle année scolaire dans une situation improvisée.


Remise de diplômes aux étudiants Montessori de Jacmel le 26 Septembre dans une cérémonie touchante – accompagné par un nouveau tremblement de terre énervant de force 4.4.


Progrès à Liancourt et achèvement de l’année scolaire des enfants dans toutes les 4 écoles détruites par le séisme.

Dans toutes les écoles du projet de notre Fondation-Peter-Hesse, qui étaient détruites le 12 janvier 2010, „nos“ institutrices ont pu achever l‘année scolaire des enfants défavorisés fin juillet 2010 dans des circonstances provisoires. Voici des photos de Carol Guy-James Barratt prisent lors de son voyage récent en Haïti.

Nous continuons de travailler pour une solution durable pour la formation des instituteurs et institutrices préscolaires Montessori en Haïti. Du terrain adéquat (ci-dessous) pour la construction d’un nouveau centre est trouvé à Liancourt. La progression de ce projet est pourtant retardée par des contraintes bureaucratiques et administratives. Nous poursuivons la réalisation de ce centre de formation quand-même – et même avec plus d’intensité.

Le nouveau centre de formation pourra accepter jusqu’à 40 étudiant(e)s de partout en Haïti, qui pourront donc y dormir et apprendre. Ceci aidera à résoudre le problème de la concentration à Port-au-Prince. Cela sera utile pour des enfants de tout Haïti quand les nouveaux Montessoriens retourneront dans leurs localités, d’où ils viennent pour être formés. Le centre va pourtant pouvoir aussi accepter des étudiants et étudiantes de la région de Liancourt/St. Marc, qui ne dormiront pas au centre. Comme dans les années précédents, des étudiant(e)s qui termineront la formation Montessori avec succès et qui n’auront pas accès à un support d’ailleurs, recevront de l’aide de la Formation-Peter-Hesse pour ouvrir des écoles préscolaires Montessori.

À Jacmel, notre “centre mobile” sous la direction de Héliana a pu continuer la formation Montessori dans une grande tente pour rattraper le temps perdu par le séisme. Malheureusement les 41 étudiant(e)s du centre de formation principale détruit à Port-au-Prince n’ont pas pu recevoir une telle chance. Les préparations pour une solution durable à Liancourt n’ont pas cessé depuis la visite de l’équipe de notre Fondation en Haïti fin février 2010.
La Fondation-Peter-Hesse considère la formation d’instituteurs et d’institutrices d’être un aspect essentiel pour un succès des générations futures en Haïti. L’urgence devient évidente du fait que 57 % des enseignant(e)s en Haïti possèdent moins qu’une scolarisation secondaire et que seulement 0,9 % possèdent un diplôme d’enseignement de quelque sorte.

Peter Hesse, 10 août 2010


6 mois après
le séisme désastreux en Haiti, nous continuons de travailler sur une solution améliorée et permanente pour recommencer l’entrainement des institutrices préscolaires Montessori.

Structure durable pour un nouveau centre de formation en Haiti.
Depuis Janvier 2010, les enfants de nos quatre écoles préscolaires Montessori détruites par le séisme sont déprivées de leurs écoles – et la formation des institutrices et d’instituteurs ne peut pas encore recommencer tant que le centre de formation n’a pas été reconstruit.

Depuis notre visite en Haiti, 6 semaines après le séisme, nous travaillons pour pouvoir obtenir un nouveau centre dans un endroit moins affecté par les tremblements de terre, en dehors de la capitale Port-au-Prince – à Liancourt. Dans ce village il y a deux de nos écoles intactes qui fonctionnent a nouveau depuis notre visite en Février 2010. Un documentaire de 37 minutes en Allemand a été tourné lors de cette visite. Il peut être vu sur ce site: http://vimeo.com/12889725 ou: “Langfassung Hauptfilm” et des interviews en sur un autre site: www.solidarityhaiti.de.vu)

Le nouveau centre, situé à Liancourt doit être écologiquement sain, conserver l’eau, utiliser l’énergie solaire et resister aux tremblements de terre pour loger et former une quarantaine d’étudiantes afin de donner une chance aux enfants défavorisés partout en Haiti. Des milliers d’enfants ont fui la capitale après le séisme et vivent souvent encore dans des tentes et des situations précaires partout en Haiti. Ils ont besoin d’un encadrement sain, qualifié – et de guérir de leurs experiences traumatiques.

Il faut donc vite aboutir à la formation de nouvelles institutrices qualifiées et motivées dans ce nouveau centre qui devra aussi servir comme modèle de construction durable, ailleurs en Haiti, par l’intermédiaire des futures institutrices qui recevront leur formation dans ce cadre.

Avant fin Juillet 2010, nous éspérons pouvoir commencer tout le sanitaire d’une facon durable pour l’environnement, pour ensuite construire le nouveau centre dans les mois suivants – sous condition de financement possible que nous ne pouvons pas réaliser seuls.



Premières Photos de notre voyage à Haiti du 20 au 27 Février 2010








De retour de Haiti -1. Mars
(texte en "Français Germanique" provisoire !)

Il est difficile de s'imaginer de perdre son travail, sa demeure, de la famille et des amies en moins qu'une minute, le mardi, 12 Janvier à 16:53 heure locale. C'était le destin de plus qu'un million d'Haitiens. Parmi ceux sont beaucoup de nos instituteurs et institutrices Montessori. Certaines ont été tirés de leurs maisons par des voisins - mais heureusement ils vivent.
Comme des milliers d'Haitiens, ils dorment dans la rue, dans des jardins, à peine protégé par des tentes qui sont souvent improvisées. Ils vivent dans des mauvaises circonstances hygiéniques. Ils craignent les 52 séismes d'une force supérieure de 4,5 qui suivaient le premier grand choc. Ce jour même, le 1. Mars, il-y-avait encore un séisme.

L'équipe de 5 personnes de notre Fondation-Peter-Hesse arrivait en Haiti le deuxième jours après la reprise des vols réguliers, le Samedi, 20 Février pour y rester jusqu'au 27 Février.
Nous étions choquées par la dimension du désastre. Aucune école fonctionne. 75 % des écoles dans la capitale sont détruites. Nous avons perdu 4 écoles Montessori et 19 de nos institutrices sont sans travail, la plupart sans demeure.
Nos partenaires Montessori se sont rassemblées loin de la capitale dans une de nos écoles - à Liancourt. Nous vivions avec eux pendant deux jours pour discuter en détail ce qu'ils souhaitaient pour leur avenir. Leurs besoins de base étaient soulagées pendant notre visite a Liancourt par une grande livraison de nourriture essentielle par la ONG "Agro Action Allemande". Nous avions amenés une grande tente et de l'argent liquide pour satisfaire quelques besoins essentielles de nos partenaires pendant les prochaines mois.
Avec eux nous avons planifiés la réouverture des écoles préscolaires qui sont détruites par le séisme et des mesures pour aider à solver le problème d'habitation des institutrices.
La formation d'institutrices Montessori sera très bientôt reprise à Liancourt. Pour accommoder des étudiantes de Montessori sur place nous prévoyons un dortoir pour une quarantaine de jeunes Haitiennes.
Notre vision prévoit l'extension des écoles Montessori dans des zones d'Haiti ou plus qu'un demi million d'habitants de la capitale se sont réfugiés partout en Haiti. Dans ces nouvelles agglomérations les enfants sont particulièrement vulnérables. Ils ont besoin d'un encadrement qui permettra aux enfants de guérir leurs blessures traumatiques et d'apprendre.
Notre devise "Quand-même" nous encourage dans cette tâche.


La première Photo - ci-dessous - du centre de formation d'institutrices et d'instituteurs Montessori préscolaires à Port-au-Prince après le séisme du 12 Janvier 2010 - et une photo d'un groupe d'étudiants devant ce centre en 2004.



A l'heure du séisme du 12 Janvier il n'y avait pas de cours a cause d'un enterrement. Autrement il-y-aurait certainement eu des morts dans ce centre, car c'était précisement l'heure des cours.



Après notre arrivé en Haiti, comme prévu, le Samedi, 20 Janvier, nous devons d'abbord réorgabniser la reprise de la formation d'instturices et d'instituteurs en campagne en dehors de la capitale pour pouvoir offrir des écoles préscolaires aux enfants traumatisés et défavorisés d'Haiti aussi tôt que possible.
- Peter Hesse - 16.2.2010


Le renouvellement des écoles préscolaires pour enfants défavorisés Montessori en Haiti.

Peter Hesse - 29 Janvier, 2010

La situation en Haiti devient graduellement un peu plus claire : Non seulement les formatrices d'institutrices Montessori sont vivantes, mais aussi des institutrices des écoles pour enfants défavorisés à Port-au-Prince. Ils se sont ressemblé dans l'école Montessori de Liancourt. Leurs écoles ainsi que le centre de formation Montessori à Port-au-Prince sont en ruines. Nous allons bientôt recommencer la formation d'institutrices préscolaires à Liancourt sous la direction de Naomi Joseph dans ce centre improvisé. Les prochaines étapes en Haiti sont en préparation - mais ils dépendent surtout sur les moyens disponibles. Notre Fondation seule n'est pas suffisamment forte pour la reconstruction de ce qui est détruit par le séisme et pour une extension souhaitable dans le primaire Montessori.


Haiti - le chaos après le séisme - mais l'espoir ne meurt jamais.

Au sein de la Fondation-Peter-Hesse, active en Haiti depuis 1983 en formant des institutrices préscolaires Montessori et en supportant l'ouverture des écoles préscolaires Montessori, nous avons retenue notre souffle en attendant des nouvelles de nos partenaires en Haiti. Ce sont principalement les institutrices et les formatrices Montessori. Surtout les réalisations d'écoles à Port-au-Prince, a Jacmel et a Léogane ont souffert du désastre.
Heureusement les deux formatrices principales, Heliana, travaillant dans notre centre mobil à Jacmel et Naomi, directrice du centre de formation a Port-au-Prince, sont vivantes ! Le centre même est en ruines, la maison, ou habitait Héliana, aussi. Nous n'avons pas de nouvelles des autres écoles de notre organisation Montessori pour enfants défavorisées. Il est pratiquement impossible d'obtenir des nouvelles de la capitale d'Haiti - sauf par Internet et Skype.
Pour le moment l'essentiel est toujours d'aider les survivants a survire. Il faut aussi combattre le chaos par une coordination de toutes les mesures de secours. La tâche est énorme et elle prendra du temps et nécessite d'énormes moyens. Il faut reconstruire ce qui est détruit, mais il faut surtout reconstituer une structure d'état qui fonctionne et l'infrastructure du pays. Pour un développement autonome d'Haiti il sera aussi nécessaire de sauver et restituer le système d'éducation préscolaire que nous avons réussi d'établir pendant les dernières années.

Nous allons en tout cas continuer nos efforts pour donner une chance aux enfants d'Haiti. Nous allons essayer de reconstruire les écoles et le centre de formation d'institutrices. La formation d'institutrices et d'instituteurs doit pouvoir recommencer.
Avant le séisme, Carol, ma partenaire Montessori de Trinidad et moi, nous avions déjà prévu un voyage en Haiti en compagnie d'une équipe de télévision pour tourner une documentation de l'organisation modèle. Le but de ce film sera maintenant modifié pour promouvoir un nouveau départ. En tout cas, la Fondation-Peter-Hesse va continuer son travail pour donner aux enfants d'Haiti une chance de bien démarrer dans la vie.
Pour le moment il faut aider les organisations fiables qui peuvent assurer les besoins de base : eau potable, nourriture, hébergement et les soins médicaux. Ensuite - l'éducation sera une nouvelle priorité. Dans ce domaine, nous serions certainement engagés fortement.
22. Janvier 2010
Peter Hesse www.solidarity.org

retour en haut